Quoi ?


La Tribune de l'Orgue est une revue trimestrielle suisse romande. Elle a vu le jour en 1948 et Guy Bovet en est le rédacteur en chef depuis 1974. Vous y trouverez des articles de fond, des actualités, un agenda des concerts d'orgue en Suisse romande, des critiques de disques, des partitions, les célèbres voyages de Philéas Fogg, des présentations d'orgues et d'organistes... de plus, pour 2016 La Tribune de l'Orgue s'est offerte une nouvelle mise en page, entièrement en couleur.

La Tribune de l'Orgue n'est pas virtuelle, c'est un objet pratique et durable en vrai papier, qui se lit facilement n'importe où et qui se conserve très bien. Son contenu n'est donc pas disponible en ligne et ce, non par archaïsme ou allergie informatique, mais par choix et conviction. Quelques extraits ou bonus sont toutefois mis régulièrement sur le web pour appâter le chaland! Vous en verrez les liens sur nos pages facebook et twitter si vous nous suivez, ou vous pouvez les retrouver ici sur notre compte medium:

Comment ?


Abonnez-vous !


Les abonnements à La Tribune de l'Orgue se font pour l'année civile (4 parutions, à la fin des mois de mars, juin, septembre et décembre). Pour un premier abonnement, envoyez-nous vos coordonnées! Les abonnements sont ensuite renouvelés automatiquement en fin d'année pour l'année suivante et une facture est encartée dans le numéro de décembre. Nous vous prions donc de nous informer avant la parution de décembre de votre éventuelle (et regettable…) résiliation d'abonnement pour l'année suivante.

Vente au numéro


Vous pouvez aussi acheter La Tribune de l'Orgue au numéro, pour commencer à la lire durant une année civile ou pour commander un ou plusieurs numéro ancien. Pour faire des recherches, nous avons fait un numéro spécial Table des matières, qui couvre les 50 premières années (No de parution : 51/0).

Les années 1948 à 1964 sont disponibles uniquement sous forme de photocopies. La vente d'une collection complète est aussi possible et pour toute autre demande, contactez-nous!

Tarifs, frais d'envoi compris


Abonnement, année 2016:
CHF 40.00 en Suisse, € 50.00 en Europe, CHF 60.00 pour les autres pays.

Vente au numéro, de 1999 à 2016:
CHF 12.00 en Suisse, € 14.00 en Europe, CHF 16.00 pour les autres pays.

Pour tout achat d'une année complète, le tarif d'abonnement s'applique. Pour les années précédant 1999 (revue au format A5), le prix unitaire est de CHF 8.– et dégressif dès 6 revues achetées simultanément. Contactez-nous pour plus d'informations!

Moyens de payement

La Poste :

Compte 10-15375-2
La Tribune de l'Orgue
CH-1000 Lausanne

UBS :

Compte 277-564 059.M1N
La Tribune de l'Orgue
CH-1870 MONTHEY
Swift (Bic): UBSWCHZH80A
IBAN: CH23 0027 7277 5640 59M1 N


Pour les abonnements annuels en France (exclusivement!), vous pouvez faire un chèque de € 50.00 à l’ordre de:

Association des amis de l'orgue – Bp 69 – 1222 Av. de Genève – F-74700 Sallanches

Envoyez-le à la même adresse mais au nom de Monsieur Michel Greffoz, en mentionnant dans la lettre d’accompagnement pour La Tribune de l'Orgue, ainsi que vos coordonnées exactes!

Qui ?



Le Conseil d'administration et de rédaction de La Tribune de l'Orgue est composé de :

GUY BOVET

Rédacteur en chef


Né le 22 mai 1942 à Thoune, Guy Bovet fait des études musicales de piano avec Jeanne Bovet à Berne, puis d'orgue avec Marie Dufour à Lausanne, Pierre Segond à Genève et Marie-Claire Alain à Paris. Il est titulaire de la Collégiale de Neuchâtel de 1988 à 2009 et, durant plus de vingt ans, professeur d'orgue à la Haute école de la Musikakademie de Bâle. Il enseigne dans le cadre de cours et d’académies et est chargé de cours d'improvisation au Conservatoire "G.B. Martini" à Bologne (Italie). Dès ses premières années d’activité professionnelle, Guy Bovet s'investit pour la sauvegarde et la mise en valeur des orgues historiques. Il a réalisé un travail important de recensement des orgues coloniales au Mexique et au Brésil en collaboration avec l’UNESCO et de PRO HELVETIA. Secondé par son épouse Marisa, il a été la cheville ouvrière du sauvetage et de la restauration de l’orgue de la famille Alain, instrument de première importance dans l’histoire de la musique d’orgue de la première moitié du 20ème siècle, qui est maintenant réinstallé dans un des bâtiments du complexe conventuel de Romainmôtier. Autorité reconnue en matière de restauration et de construction d’orgues, Guy Bovet fonctionne comme expert pour des projets dans le monde entier.

Son activité principale se situe cependant dans une féconde carrière de concertiste qui le conduit à un rythme soutenu de 50 à 60 concerts par an dans toutes les parties du monde où l’on joue de l’orgue : Europe, Asie, Australie, Amériques. Son répertoire couvre toutes les époques et tous les styles de musique. Durant les années 60 et 70, il a largement contribué à diffuser les pratiques historiques d’exécution à l’orgue et dans la musique de chambre, notamment par ses nombreuses collaborations avec la violoniste Chiara Bianchini.

Son œuvre de compositeur compte actuellement plus de 230 numéros d’opus, recouvrant tous les genres : musique symphonique, concertos avec orchestre, comédie musicale, opéra, musique de chambre, mélodies, musique pour instruments solistes parmi lesquelles l’orgue tient une place de choix. Mais la plus grande partie de son œuvre est consacrée à la musique de scène, en collaboration avec des metteurs en scène comme Apothéloz, Goretta, Hudecek, Joris, Karge, Langhoff, Lavelli, Mentha, Rochaix, Soutter, Tanner et Wod. Enfin, il est le rédacteur en chef de la revue suisse "La Tribune de l'Orgue" et auteur de quelques 2000 articles sur différents sujets touchant à l'orgue.

Guy Bovet est lauréat de nombreux prix et distinctions nationales et internationales, parmi lesquelles des prix d’interprétation et de composition, des distinctions discographiques, la bourgeoisie d’honneur de la ville de Dallas au Texas et un doctorat honoris causa de l’Université de Neuchâtel. Il a été décoré par le gouvernement japonais pour ses activités pédagogiques et a obtenu en 2007 le prestigieux prix de l'Institut neuchâtelois. Guy Bovet est membre de jurys de nombreux concours internationaux. Il est co-fondateur du Concours suisse de l’orgue et de l’Académie internationale de Romainmôtier. Il a été durant 12 ans à la tête de l’Association des organistes romands et préside la Fondation Jean Tanner à Neuchâtel. Guy Bovet vit actuellement à Neuchâtel.

guybovet.org

MARISA BOVET-AUBERT

Relation entre la rédaction et l'administration


Marisa Bovet-Aubert est née à Berne. Elle quitte la Suisse à l’âge de 5 ans pour le Moyen-Orient, l’Afrique, la France puis l’Angleterre. De retour à 19 ans, après des études en Sciences Economiques, elle se tourne vers la musique. De nombreuses années dans un studio d’enregistrement lui ont permis d’acquérir une connaissance musicale variée et de rencontrer des musiciens de tous les horizons. Le monde de l’orgue fut sans nul doute celui qui éveilla chez elle le plus de curiosité, surtout lorsque la découverte de ce monde passe par les mains d’un maître tel que Guy Bovet. Cette rencontre sera le début d’une complicité de plus de 20 ans.

Marisa Bovet-Aubert co-organise plusieurs cours d’interprétation d’orgue en Suisse et en Espagne, le Concours Suisse de l’Orgue ayant lieu dans une ville différente chaque année, des congrès internationaux ainsi que des voyages de visites d’orgues en Europe. En 1984, elle entend parler pour la première fois de l’orgue Alain et de sa famille. Elle s’occupera de certains domaines liés à sa reconstruction à Romainmôtier. Outre la recherche de fonds, les relations étroites avec la manufacture d’orgue, elle surveillera journellement les travaux d’aménagement du local, puis suivra le montage de l’instrument. Elle gèrera les finances de l’association durant une dizaine d’années.

Aujourd’hui, elle s’occupe des visites d’ordre professionnel et culturel comme les cours, les enregistrements et les concerts. En sa qualité de secrétaire particulière et depuis 2002 en tant que son épouse, Marisa Bovet-Aubert seconde Guy Bovet dans la plupart de ses activités.

DOMINIQUE MORISOD

Administrateur


Né à St-Maurice le 3 avril 1963, école primaire et secondaire à St-Maurice et Monthey. Apprentissage d’électricien en industrie puis spécialisation dans l’automation. Actuellement formateur d'apprentis automaticien chez SYNGENTA SA et chef de son équipe d'automaticiens.

Il partage ses passions entre sa famille (3 enfants), la musique de piano, puis d’orgue, le monde du chemin de fer (miniature et réel) et les voyages qu'il organise tant en privé que pour diverses sociétés. Il fut organiste titulaire pendant plus de 25 ans pour la paroisse catholique d’Aigle et le secteur. Il accompagne au piano diverses sociétés de chant, d’écoles de musique (violon et instruments à vent).

Dominique Morisod siège dans plusieurs comités: administrateur de l’Association des Organistes Romands, trésorier de l’Association Jehan Alain, président la fondation du Musée Suisse de l'Orgue à Roche et vice président de l'association des amis du Musée Suisse de l'orgue. Il est également président du «Rail Club Tonkin» de Monthey.

BENJAMIN RIGHETTI

Rédacteur adjoint, responsable graphisme et webmaster


Trentenaire surdoué, inventif (Le Temps), l’un des organistes les plus brillants de sa génération (Revue musicale de Suisse romande), un interprète immensément talentueux (Diapason), Benjamin Righetti est l’organiste titulaire de Saint-François à Lausanne et du Kultur-Casino à Berne, et professeur d’orgue au Conservatoire et à la Haute École de Musique de Lausanne (HEMU Vaud Valais Fribourg).

Né en Suisse en 1982, tous les instruments à clavier le passionnent : piano, orgue, clavecin, clavicorde ou pianoforte. Instrumentiste inclassable ou justement authentique organiste? C’est en tout cas à l’orgue qu’il a été lauréat des plus prestigieux concours internationaux (Concours Suisse de l’orgue, Bruges, Tokyo-Musashino, Freiberg, Chartres et Paris) et qu’il a déjà donné plus de 400 concerts de par le monde. Ses enregistrements des Sonates en trio de J. S. Bach, de sa transcription de la Sonate de F. Liszt, ainsi que des Chorals de C. Franck et J. Brahms ont été salués par la critique internationale.

righetti.xyz

EMMANUEL LE DIVELLEC

Rédacteur adjoint


Emmanuel Le Divellec est né en 1966 à Paris. Cinq ans d'études universitaires de physique lui seront nécessaires pour le faire opter définitivement pour la musique. Il étudie alors l'orgue avec Marie-Louise Jaquet-Langlais puis avec André Isoir, avant de venir en 1994 travailler avec Guy Bovet à l'Académie de Musique de Bâle. Il y achève ses études par un Diplôme de soliste en 1998.

Second prix au Concours international d’orgue de Carouge 1994, il remporte le Premier Prix au Concours suisse de l’orgue en 1997. ll fut l'organiste titulaire de l'Église Française de Berne et professeur d'orgue au Conservatoire de la capitale helvétique jusqu'en 2011.

Actuellement, Emmanuel Le Divellec est Professeur à la Haute Ecole de Musique et de Théâtre de Hanovre. Il y enseigne l’orgue et l’improvisation et sera responsable de la Section Orgue et Musique d’Eglise. De fait, il a quitté la Haute Ecole des Arts de Berne où il aura enseigné onze ans. Il continue son activité à la Schola Cantorum Basiliensis avec notamment le groupe de recherche sur l’improvisation, plus connu sous le nom de FBI (Forschungsgruppe Basel für Improvisation).

EDMOND VOEFFRAY

Membre adjoint


Organiste valaisan, Edmond Voeffray est titulaire des orgues Merklin de Martigny depuis 1993 et des orgues de la cathédrale de Sion depuis 2005. Passionné dès son adolescence par la « machine orgue », il poursuit, après une licence universitaire de mathématiques en 1992, une formation au Conservatoire de Lausanne (classe de Pierre-Alain Clerc) et obtient en 1995 le diplôme d’enseignement puis en 1996 le diplôme supérieur d’orgue. Il part alors en Allemagne pour un « Kontaktstudium » auprès d’Harald Vogel où il a la chance d’accompagner ce maître dans ses activités d’experts pour les orgues d’Allemagne du Nord.

Au cours de ses recherches sur le roi des instruments, Edmond Voeffray a approfondi des sujets aussi divers que la production du facteur d’orgue Aristide Cavaillé-Coll, les registrations de l’orgue classiques Français, la symbolique musicale en lien avec les écrits du temps plutôt qu’avec des considérations numérologiques issues souvent d’imaginations trop fertiles, le problème du tempérament ainsi que le patrimoine organistique du Guatemala. C’est en effet au cours d’un voyage dans ce pays avec le trompettiste Dario Maldonado qu’il a rassemblé les éléments d’un article paru sur ce sujet dans la tribune de l’orgue. Actuellement, il se concentre plutôt sur l’histoire locale de l’instrument (Valais romand et Chablais).

JEAN-JACQUES GRAMM

Membre adjoint, rédacteur en chef honoraire


Né le 15 juillet 1926 à Lausanne. Ecole primaire au collège de la Croix d’Ouchy, études secondaires au collège scientifique cantonal. Apprentissage de compositeur typographe de 1943 à 1947 à l’imprimerie Martin & Kost, parallèlement durant les loisirs, étude de l’orgue. Imprimeries populaires puis chef d’atelier à l’imprimerie Paragon. Dès 1963, quitte l’industrie et le commerce pour le travail social auprès de la jeunesse et de l’enfance en difficulté. Parallèlement organiste du dimanche dans plusieurs paroisses. Certificat d’études de l’orgue non professionnel au Conservatoire de Lausanne en 1956. Retraité du service social à l’Etat de Vaud en 1986. Nommé conservateur à plein temps du musée Suisse de l’orgue créé en 1968 à Essertes d’abord, puis à Roche dès son installation en 1983.

Pour la Tribune de l’Orgue Jean-Jacques Gramm fut le rédacteur en chef des 25 premières années avant de céder son poste à Guy Bovet…

Contact


Besoin d'informations? Envie de nous écrire pour réagir à un article, ou de connaître le prix de nos encarts publicitaires? N'hésitez-pas à nous envoyer un courrier postal ou un email!


Monsieur Guy Bovet
Rédacteur en chef de La Tribune de l'Orgue
Faubourg de l'Hôpital 18
2000 Neuchâtel – Suisse

Monsieur Dominique Morisod
Administrateur de La Tribune de l'Orgue
Route de Collombey-le-Grand 20
1868 Collombey – Suisse